Ces pionniers des sites de rencontres au Québec proposent des abonnements à environ 22 $/mois, avec d’intéressants rabais pour des engagements de 3 et 6 mois. Cet abonnement offre une recherche de plus grande qualité, limitant aux membres ayant une photo de vous contacter, vous permettant de voir qui a consulté votre fiche et de voir votre fiche proposée en priorité.
↑ a b c d e f g h i j k l m n o p q r s t u v w x y z aa ab ac ad ae af ag ah ai aj ak al am an ao ap aq ar as at au av aw ax ay az ba bb bc bd be bf bg bh bi bj bk bl bm bn bo bp bq br bs bt bu bv bw bx by bz ca et cb Les sites de rencontres donnés en exemple dans cet article sont cités par ordre décroissant d'audience d'après le classement fourni par Alexa. Mise à jour : 2014.
Les sites de rencontres, comme les réseaux sociaux tels que Facebook, Twitter, Google+ ou LinkedIn, souhaitent s'intégrer et s'imposer dans la Toile. Pour ce faire, ils développent l'interopérabilité afin de créer des passerelles entre eux et d'autres sites disposant d'une base de données clients propice au développement commercial231,232. Un site de rencontres comme Badoo ou Zoosk va alors faire partie des nombreuses sollicitations sur lesquelles un internaute peut cliquer par inadvertance quand il visite son compte Facebook. C'est ainsi qu'un bon nombre de personnes se sont retrouvées malgré elles inscrites et référencées sur des sites de rencontres. Cela a pu nuire à l'e-réputation de certaines d'entre elles, comme ce prêtre qui a dû renoncer à sa paroisse233. La désinscription n'est pas aisée, et même après, vous pouvez continuer à y être référencé. Plusieurs plaintes contre Badoo ont été déposées auprès de la CNIL234,235.
La question, c’est de savoir si ça marche vraiment, ou pas, n’est-ce pas? Impossible à dire, pensez-vous sûrement. Comme moi, d’ailleurs, jusqu’à ce que j’assiste à la conférence d’ouverture de l’événement CHI 2018, qui se tient toute la semaine au Palais des Congrès de Montréal. Le conférencier était nul autre que Christian Rudder, cofondateur d’OkCupid, un site de rencontres américain qu’il a vendu en 2011 à IAC, détenteur du site Match.com, pour la somme de 90 M$ US. Et le moins qu’on puisse dire, c’est qu’il avait des données renversantes à partager avec nous...
×