Sur flirt ya 99% de fausses annonces avec des filles (des prostituées ou des opérateurs surement) qui parlent mal Français qui te redirigent vers des sites payants après quelques phrases cochonnes. Et le pompon, pour annuler (dans paramètres/historique payements) en plus de te reconduire au forfait au dessus de l'abonnement si tu ne fais rien, il faut finir par appeler un numéro payant avec un fils de pute qui essaye de te convaincre de rester ou d'aller sur d'autre site du groupe! NE PAS S'INSCRIRE.


Parship est le portail de rencontres idéal pour les individus âgés de trente ans et plus. Il est l’un des premiers portails de rencontres proposant à ce type de personnes une plateforme adapté à leurs besoins. C’est également un des premiers sites à avoir revendiqué une population senior. Les points forts majeurs de Parship sont une réelle réflexion pour optimiser l’expérience utilisateur mais également un accompagnement personnalisé par des psychologues. Voir notre avis
Le site est positionné sur "le marché" de la rencontre généraliste. Sur Proximeety, vous pouvez trouver l’âme sœur, le mariage, faire une rencontre d’un soir, ou encore, simplement vous faire des ami(e)s. Dans tous les cas, vous discuterez toujours avec de vraies personnes dont l'objectif est de faire des rencontres réèlles. Nous n’avons pas d’hôtesse pour animer nos salons de tchat ! Proximeety est un site de rencontre sérieux, géré par une équipe qui a des valeurs et une éthique.

ESPRESSONOMIE est le blogue économique d'Olivier Schmouker. Sa mission : éclairer l'actualité économique à la lumière des grands penseurs d'hier et d'aujourd'hui. Ce blogue hebdomadaire présente la particularité d'être publié en alternance dans le journal Les affaires (papier/iPad) et sur Lesaffaires.com. Olivier Schmouker est chroniqueur pour Les affaires et conférencier.
M. Rudder est un matheux diplômé de Harvard. Sa passion, ce sont les statistiques et le savoir qu’on peut en tirer. Dès 2003, il s’est penché sur le cas des sites de rencontres qui, à l’époque, se contentaient de questionnaires en ligne pour suggérer différentes personnes a priori dignes de mention. «Je ne voyais pas comment de simples réponses à des questions pouvaient présenter la moindre fiabilité statistique. Ces données-là me semblaient clairement insuffisantes pour être exploitées», a-t-il dit.
×