Les rencontres en ligne connaissent aujourd’hui un grand succès auprès des célibataires en quête de l’amour. Avec le train-train de vie quotidien qui se résume surtout au boulot, il devient, en effet, de plus en plus difficile de nouer des relations dans la vraie vie. Grâce aux multiples services offerts par les sites de rencontre, trouver l’amour s’avère beaucoup plus simple.
Votre interlocuteur se présente comme une personne s'intéressant à vous, gagne votre confiance. Par inconscience, vous acceptez d'activer votre webcam et entrez dans une conversation plus intime. Le piège se referme : l'escroc en profite pour vous enregistrer et détient alors des images susceptibles de porter atteinte à votre vie privée, et menace de diffuser la vidéo si vous ne versez pas une importante somme d'argent208,209.
Avoir de nombreux contacts, c’est bien, mais en avoir trop n’est pas forcément une bonne chose. Tout d’abord, parce que gérer les contacts en ligne, c’est comme gérer une vraie base de données. Il y a ainsi forcément des risques d’étourderie et il est tout à fait possible de confondre des personnes. Lorsque l’on est ami avec tout le monde, il devient également difficile de nouer des liens intimes, alors que l’objectif n’est pas d’augmenter sa cote de popularité, mais de trouver un partenaire.
Parler de tout et de rien n’est pas forcément une bonne méthode sur les sites de rencontre. Les sujets généralistes comme la météo, l’économie ou la politique sont tout simplement à proscrire. Le principal objectif étant de se connaître mutuellement. Ainsi, il est plus intelligent de raconter une mésaventure sous la pluie, que de faire un débat sur la position des nuages. D’autant plus que ces petites choses de la vie en disent long sur la personnalité d’une personne. Attention également de ne pas trop parler, car il est beaucoup plus primordial de savoir écouter. Cela montre un intérêt pour l’autre, ce qui augmente automatiquement ses sentiments de confiance et d’intimité.
> Le même âge. Lorsqu’on recoupe toutes les données disponibles (pas seulement les réponses au questionnaire, mais aussi les profils sur lesquels elles cliquent, ou encore leur façon d’en parler en ligne), on voit clairement que les femmes ont un faible pour les hommes qui ont à peu près leur âge. Ex.: une femme de 25 ans cherchera avant tout un homme de 26 ans; une femme de 30 ans, un homme de 30 ans; une femme de 40 ans, un homme de 38 ou 39 ans.
×