Comme son nom l'indique, AdopteUnMec donne le pouvoir aux femmes. Mais le résultat est là, avec 50 millions d'utilisateurs dans le monde et des dizaines de milliards de "matchs". Nous vous proposons ici un comparatif de sites de rencontre qui possèdent tous certaines qualités. L'inscription est gratuite et rapide avant de souscrire à un abonnement et vous pouvez même télécharger l'application Meetic pour ne manquer aucune rencontre! Tester gratuitement Plus d'information. La Rédac' Masculin Experts en optimisation masculine.


Beaucoup de célibataires s’inscrivent également sur les sites de rencontres pour trouver le partenaire idéal. Bien évidemment, il n’y a pas de mal à avoir une idée de profil en tête, mais cela n’empêche pas de s’ouvrir à d’autres possibilités. L’erreur, c’est toujours jouer la carte de l’amitié lorsqu’une personne est sympathique, mais qu’elle ne remplit pas tous nos critères. Il ne faut pas oublier qu’il n’y a pas de perfection en amour et, d’ailleurs, les rencontres en ligne ne sont pas tellement favorables au coup de foudre. Au contraire, il faut nouer des relations avant de trouver LA bonne personne.
Comme son nom l'indique, AdopteUnMec donne le pouvoir aux femmes. Mais le résultat est là, avec 50 millions d'utilisateurs dans le monde et des dizaines de milliards de "matchs". Nous vous proposons ici un comparatif de sites de rencontre qui possèdent tous certaines qualités. L'inscription est gratuite et rapide avant de souscrire à un abonnement et vous pouvez même télécharger l'application Meetic pour ne manquer aucune rencontre! Tester gratuitement Plus d'information. La Rédac' Masculin Experts en optimisation masculine.
Ces sites sont spécialisés pour les personnes de gauche (Gauche-Rencontre.com), de droite (Droite-Rencontre.com)13, écologistes ; (Amours-Bio.com et GreenLovers-Rencontre.com en France5, GreenSingles.com aux États-Unis)14. En Amérique, il existe également des sites de rencontres destinés aux libertariens (RonPaulSingles.com15) ou encore aux objectivistes (TheAtlasphere.com16) et même à Donald Trump (DonaldDaters.com).
D’un autre côté, les médias tentent de présenter l’Internet comme un repaire de psychopathes, de terroristes, de nazis et d’amateurs de musique pédophiles. Ils alimentent ainsi des craintes disproportionnées ; or, depuis la généralisation de l’accès à Internet (donc depuis déjà longtemps), la population… est généralement sur Internet. La conséquence statistique est évidente : sur Internet, on ne trouve généralement ni plus, ni moins d’abrutis qu’ailleurs.
Finding an online dating website which makes it easy rather than difficult for its’ users to be able to pursue their dating goals without too much trouble can be a real challenge. If you’re looking specifically for casual dating or hookups, certain websites promise to give you that kinds of experience but aren’t able to deliver when it comes to actual results.

Vu la masse des internautes inscrits sur les sites de rencontre, le choix est incroyablement vaste, et représentatif de l’ensemble de la population : les utilisateurs sont tout simplement trop nombreux pour que l’on puisse encore croire qu’il n’y a que des moches et des désespérés. Mais d’un autre côté, tout le monde est aussi là pour faire des rencontres : cela évite bien des râteaux. Ceux qui ont pour habitude de flasher sur des personnes indisponibles confirmeront que c’est important.
Faire des rencontres sur les sites spécialisés, c’est aussi se donner une certaine liberté de choix. La plupart du temps, les célibataires endurcis sont, en effet, victimes de rencarts organisés et se sentent parfois forcés d’accepter, alors qu’ils ne sont pas vraiment intéressés par la personne. Résultat : soit le couple se forme, mais n’est pas du tout naturel, soit on refuse et on blesse tout le monde. Dans les deux cas, on est toujours perdant. Sur les sites de rencontre, on est entièrement libre dans ses choix. Si un profil paraît intéressant, on peut tenter, sinon on trouve quelqu’un d’autre. Il n’y a pas d’obligation. Le fait que les meilleurs sites de rencontres se basent sur un système d’affinités est, d’ailleurs, encore plus avantageux, étant donné qu’il n’y a pas de temps à perdre avec les mauvaises personnes. On aime ou on n’aime pas, il n’y a pas de place pour l’approximation.
Il est simple de parler à des personnes en ligne. Néanmoins, pour trouver la personne qui vous convient, cela requiert beaucoup de temps et un peu de chance. Donc, si vous ne trouvez pas de personnes intéressantes immédiatement, ne renoncez pas. Souvenez-vous qu’il y a des centaines, que dis-je, des milliers de célibataires de 50 ans et plus qui s’inscrivent sur ces sites quotidiennement. De plus, pour optimiser vos chances, inscrivez-vous à plusieurs sites et restez actif plus longtemps.

Pour Daphné Marnat et Barbara Cassin, « l'existence et le succès des sites de rencontres reflètent une société de solitaires, seuls face à la constitution de leur réseau social et amoureux, vivant dans un espace temps limité où l'efficacité règne en maître : pas de temps à consacrer à une drague hasardeuse dans des bars devenus trop chers. Pas envie de se prendre une claque ou un vent, d'ailleurs on a même perdu l'habitude de regarder autour de soi : « J'ai découvert mon voisin sur CelibParis, et vous ? » (slogan-affichage dans le métro de celibparis.com). Ces sites montrent combien la consommation a pénétré les sphères les plus intimes : les rapports aux autres, avec la nécessité de se constituer immédiatement un cercle de relations important dès que l'on arrive quelque part, et le rapport à l'autre, avec le couple comme deux partenaires de consommation qui s'associent sur des loisirs partagés. Et quand on va jusqu'au bout, avec un cynisme de bon ton, on affiche que l'autre est un objet de consommation, mais en tenant compte de l'époque qui a renversé les rôles puisque c'est la femme qui est devenue le client, voire le prédateur : « au supermarché des rencontres, les femmes font de bonnes affaires » dit AdopteUnMec.com262 ».
ESPRESSONOMIE est le blogue économique d'Olivier Schmouker. Sa mission : éclairer l'actualité économique à la lumière des grands penseurs d'hier et d'aujourd'hui. Ce blogue hebdomadaire présente la particularité d'être publié en alternance dans le journal Les affaires (papier/iPad) et sur Lesaffaires.com. Olivier Schmouker est chroniqueur pour Les affaires et conférencier.
×