Choix du public en 2009 et 2010, Célibataires-Easy-Rencontre.com s'adresse à une clientèle du Québec, de la France et de la francophonie en général. Ce site a une excellente réputation et les célibataires qui s'y trouvent sont des gens de qualité, dit-on. Le site compte plus de 28 millions de membres. De nombreuses options sont offertes gratuitement, avec certaines restrictions.
Quelqu’un d’arrogant et qui ne supporte pas la critique essaie de faire croire aux autres qu’il s’assume particulièrement bien. C’est une erreur, car il cache un manque de confiance en soi derrière le masque de l’agressivité. Le vrai charisme, celui qui vient de l’acceptation de soi, va de pair avec le fait de savoir qu’on peut se perfectionner au fur et à mesure de nos expériences, et que ce perfectionnement nous fait nous rapprocher des buts assignés à notre vie. Avoir du charisme, et donc séduire, est indissociable du sens de l’humour et de la capacité à l’auto-dérision : celui qui ne se braque pas dès qu’on touche à son image prouve qu’il sait se perfectionner avec souplesse. Si quelqu’un sait nous faire rire et rire de lui-même, on est sûr de ne pas se trouver face à un tyran qui essaiera de nous plier à sa personnalité rigide.
Son implantation en France n'a pas empêché OkCupid de garder une coloration anglo-saxonne. De quoi en faire l'une des applications de rencontre préférée des jeunes urbains. Au moment de l'inscription, pas moins de douze alternatives sont proposées pour définir son orientation sexuelle: homosexuelle, hétéro et même sapiosexuelle. La même flexibilité est accordée au genre. Il est en effet possible de se définir comme androgyne, transgenre ou "intersex".  

Faire des rencontres sur les sites spécialisés, c’est aussi se donner une certaine liberté de choix. La plupart du temps, les célibataires endurcis sont, en effet, victimes de rencarts organisés et se sentent parfois forcés d’accepter, alors qu’ils ne sont pas vraiment intéressés par la personne. Résultat : soit le couple se forme, mais n’est pas du tout naturel, soit on refuse et on blesse tout le monde. Dans les deux cas, on est toujours perdant. Sur les sites de rencontre, on est entièrement libre dans ses choix. Si un profil paraît intéressant, on peut tenter, sinon on trouve quelqu’un d’autre. Il n’y a pas d’obligation. Le fait que les meilleurs sites de rencontres se basent sur un système d’affinités est, d’ailleurs, encore plus avantageux, étant donné qu’il n’y a pas de temps à perdre avec les mauvaises personnes. On aime ou on n’aime pas, il n’y a pas de place pour l’approximation.
Une autre astuce de séduction sur les meilleurs sites de rencontre, c’est savoir faire de petits gestes. Désormais, les portails de rencontre en ligne proposent, en effet, différents outils pour personnaliser les messages, et il ne faut pas hésiter à les exploiter pour faire plaisir. Certaines plateformes proposent notamment des envois de fleurs virtuels ou de chocolat. Et même s’il s’agit d’un simple émoticon, cela ne peut que ravir l’interlocuteur. Selon une étude réalisée par le site Match.com, les personnes qui utilisent les emojis seraient les plus chanceuses en matière de relations sérieuses. Le fait est que ces petites choses s’accompagnent d’un contexte émotionnel qui nous fait rattacher à la personne. Certains émoticons sont également à la fois mignons et romantiques, et permettent de draguer sans avoir à trouver les mots justes.

Plus besoin de bloquer un créneau dans un emploi du temps surchargé, de faire des efforts après une longue journée de travail, de jongler entre les tâches ménagères et la salle de bains : les sites de rencontre s’adapteront à vos horaires ! Tout le monde ne peut pas se permettre de faire des sorties régulières, et surtout en nombre suffisant pour avoir une chance de nouer une relation sérieuse. La rencontre en ligne se fait en toute simplicité, tranquillement chez soi, sans aucune contrainte.

Tous les inscrits sont sur le site pour lâcher prise. Chacun laisse exprimer ses envies les plus profondes sans aucun tabou. Que vous soyez un homme ou une femme célibataire, un couple hétérosexuel ou homosexuel, que vous soyez bisexuel, transgenre ou transsexuel, tout le monde trouvera son bonheur. Aucun complexe à avoir, la liberté totale est de mise sur flirtavecmoi.ca. Pour en apprendre un peu plus sur une personne, cliquez sur son profil et vous découvrirez où elle vit, ce qu’elle recherche. Chaque membre décrit sa propre personnalité ainsi que son partenaire idéal. Il précise ses intérêts et ses caractéristiques afin de faciliter les rencontres. Si un profil vous séduit, envoyez juste un clin d’œil. Cette démarche discrète est très utilisée. Si l’attirance est réciproque, attendez-vous à avoir très rapidement un premier contact avec cette personne.
Puis vient la confiance. Soyez fiers de ce que vous maîtrisez, assumez vos défauts et reconnaissez lorsque vous avez fait une erreur, mais ne vous excusez pas d'être vous-mêmes. Les sites de rencontre en ligne canadiens existent depuis quelque temps et sont loin d'être tabous. Ils sont, en réalité, même devenus à la mode, alors dire des choses comme "on peut mentir sur la façon dont on s'est rencontré" découragera très certainement votre flirt. Ce n'est pas vraiment une preuve de confiance.
Sur les meilleurs sites de rencontre, même les personnes les plus timides peuvent parfaitement trouver leur part de bonheur. Il existe, bien évidemment, quelques astuces pour rencontrer la bonne personne, mais il n’est pas nécessaire de porter un masque. On dévoile nos qualités, mais aussi nos défauts sans faux semblant et on échange avec les personnes qui nous correspondent, c’est simple.
La question, c’est de savoir si ça marche vraiment, ou pas, n’est-ce pas? Impossible à dire, pensez-vous sûrement. Comme moi, d’ailleurs, jusqu’à ce que j’assiste à la conférence d’ouverture de l’événement CHI 2018, qui se tient toute la semaine au Palais des Congrès de Montréal. Le conférencier était nul autre que Christian Rudder, cofondateur d’OkCupid, un site de rencontres américain qu’il a vendu en 2011 à IAC, détenteur du site Match.com, pour la somme de 90 M$ US. Et le moins qu’on puisse dire, c’est qu’il avait des données renversantes à partager avec nous...
×