Pour Daphné Marnat et Barbara Cassin, « l'existence et le succès des sites de rencontres reflètent une société de solitaires, seuls face à la constitution de leur réseau social et amoureux, vivant dans un espace temps limité où l'efficacité règne en maître : pas de temps à consacrer à une drague hasardeuse dans des bars devenus trop chers. Pas envie de se prendre une claque ou un vent, d'ailleurs on a même perdu l'habitude de regarder autour de soi : « J'ai découvert mon voisin sur CelibParis, et vous ? » (slogan-affichage dans le métro de celibparis.com). Ces sites montrent combien la consommation a pénétré les sphères les plus intimes : les rapports aux autres, avec la nécessité de se constituer immédiatement un cercle de relations important dès que l'on arrive quelque part, et le rapport à l'autre, avec le couple comme deux partenaires de consommation qui s'associent sur des loisirs partagés. Et quand on va jusqu'au bout, avec un cynisme de bon ton, on affiche que l'autre est un objet de consommation, mais en tenant compte de l'époque qui a renversé les rôles puisque c'est la femme qui est devenue le client, voire le prédateur : « au supermarché des rencontres, les femmes font de bonnes affaires » dit AdopteUnMec.com262 ».
Membres diplomés, haut de gammes et respectueux Vérification manuelle des profils Profils suggérés en accord avec les attentes. Test de personnalité ludique Envoi gratuit de messages. Communauté vivace Fonctionnalités intéressantes Speed Hug Tarifs et abonnements pratiques. Next 10 conseils pour devenir un beau gosse faire craquer les filles. Répondre Anna 16 mai at 0 h 11 min. Répondre Jeremy 17 mai at 8 h 10 min. Répondre christian 8 juillet at 15 h 46 min. Sur les nombreux profils, vous avez des femmes célibataires de tous âges et de tous milieux sociaux.

Si leur nombre explose, ces utilisateurs sont aussi de plus en plus exigeants. Suivant l'adage "qui se ressemble, s'assemble", un grand nombre de sites proposent un service de "matchmaking". Chaque membre remplit un questionnaire plus ou moins détaillé lors de son inscription, allant de "Votre style musical préféré" à "Si vous deviez vous décrire en trois mots" voire "En quelle couleur voyez-vous la vie?".  
La question, c’est de savoir si ça marche vraiment, ou pas, n’est-ce pas? Impossible à dire, pensez-vous sûrement. Comme moi, d’ailleurs, jusqu’à ce que j’assiste à la conférence d’ouverture de l’événement CHI 2018, qui se tient toute la semaine au Palais des Congrès de Montréal. Le conférencier était nul autre que Christian Rudder, cofondateur d’OkCupid, un site de rencontres américain qu’il a vendu en 2011 à IAC, détenteur du site Match.com, pour la somme de 90 M$ US. Et le moins qu’on puisse dire, c’est qu’il avait des données renversantes à partager avec nous...
×