Quand vous vous inscrivez, vous ne pourrez pas commencer immédiatement. Votre nouveau profil sera montré aux autres membres, afin qu’ils votent votre acceptation ou refus. Donc, il s’agit réellement d’un club exclusif de célibataires, tout le monde ne réussira pas son entrée. Cependant, cela débarrasse le sites des escrocs et des personnes peu sérieuses.
– Rencontre Montréal : indiquer la ville est très bien pour vous situer mais nous aurions besoin de connaître réellement ce qui vous fait envie. N’hésitez donc pas à préciser l’endroit d’où vous venez : Sherbrooke, Abitibi, Saguenay, Laval, Longueuil, Saint-Laurent, Laurentides, Gatineau, Lanaudière, Outaouais, Témiscamingue, Trois-Rivières, Chicoutimi, Drummondville… Nord, sud, est, ouest, peu importe, toutes les zones sont couvertes. Et préciser votre lieu de résidence vous permettra de faire des rencontres locales au Canada.
Vous ne suivriez pas au hasard quelqu’un dans la rue. Ou alors, vous vous êtes peut-être déjà mordu les doigts d’avoir donné votre numéro, à la fin d’une soirée arrosée, à la personne qui vous paraissait canon à ce moment-là et s’est ensuite muée en une harceleuse hystérique armée d’un forfait SMS illimité et d’un pied-de-biche. La mise en place progressive des relations sur Internet rend plus facile d’estimer les intentions de l’autre ; et les sites payants emploient des modérateurs qui agissent comme le videur d’une boîte de nuit, en sanctionnant les comportements abusifs. Une sécurité précieuse, qui fait regretter de ne pas pouvoir « signaler » ou « bannir » aussi facilement IRL.
Un site de rencontre, c’est aussi le moyen de rencontrer des gens à n’importe quel moment de la journée, vous n’avez pas forcément envie de sortir tous les soirs, lorsqu’il pleut ou qu’il fait nuit. La rencontre en ligne est moins contraignante et tout aussi efficace si on sait l’utiliser correctement ! Vous pouvez aussi très bien y passer juste 10 minutes durant la pause café ou toute l’après-midi si cela vous chante !
La question, c’est de savoir si ça marche vraiment, ou pas, n’est-ce pas? Impossible à dire, pensez-vous sûrement. Comme moi, d’ailleurs, jusqu’à ce que j’assiste à la conférence d’ouverture de l’événement CHI 2018, qui se tient toute la semaine au Palais des Congrès de Montréal. Le conférencier était nul autre que Christian Rudder, cofondateur d’OkCupid, un site de rencontres américain qu’il a vendu en 2011 à IAC, détenteur du site Match.com, pour la somme de 90 M$ US. Et le moins qu’on puisse dire, c’est qu’il avait des données renversantes à partager avec nous...
×