L’un des intérêts de la drague par Internet, c’est la liberté de « laisser tomber » dès que l’on sent que cela n’accroche pas, en disparaissant simplement pour aller voir ailleurs. Ne soyez pas paranoïaque du zapping, ou si vous l’êtes, ne le montrez surtout pas de peur de vous retrouver catalogué « ultra-relou » (à raison). Si l’autre ne vous répond pas dans les deux minutes, ne renvoyez surtout pas un message du type « alor tu ma oublier ? ». Soit la personne est sous la douche et trouvera cela pénible à son retour, soit elle n’a pas eu envie de vous répondre, et vous trouvera doublement lourd d’insister. Si, dans un délai raisonnable, vous ne recevez toujours aucune réponse, laissez tomber ; sur une base de plusieurs millions d’internautes, vous devriez pouvoir trouver quelqu’un d’autre. De même, si vous avez posé des questions personnelles (détails de sa vie privée, coordonnées, …) et que l’autre n’y répond pas dans son mail suivant, c’est que ce n’était pas le moment. Ce sera donc encore moins le moment d’insister.

Certains sites (sMeeters.com156 au Royaume-Uni et en France, StepOut.com157 en Italie) sont spécialisés dans le group dating, une rencontre à l'aveugle entre groupes de célibataires. Ce mode de rencontre, particulièrement développé au Japon, s'apparente à un mélange de blind dating (rencontre entre célibataires) et de slow dating (sortie en groupe).


Bons points: On fonctionne avec la géolocalisation des partenaires potentiels. On y voit défiler des profils d’utilisateurs à proximité. On balaie ceux qui nous plaisent vers la droite et les autres, vers la gauche. Une notification nous confirme les attirances communes. Il y a énormément de monde sur Tinder, donc beaucoup de choix. On aime aussi que personne ne puisse nous contacter tant qu’on n’a pas aimé son profil.
×