Il est primordial d’être bien certain de ce que vous recherchez, car s’inscrire sur un site de rencontre demande du temps et un certain investissement de votre part. Se demander si vous souhaitez faire la connaissance d’un(e) célibataire avec qui vous pouvez envisager une relation longue et sérieuse ou plutôt une histoire courte et légère vous permettra de savoir sur quel site il est préférable de vous inscrire.
Votre interlocuteur se présente comme une personne s'intéressant à vous, gagne votre confiance. Par inconscience, vous acceptez d'activer votre webcam et entrez dans une conversation plus intime. Le piège se referme : l'escroc en profite pour vous enregistrer et détient alors des images susceptibles de porter atteinte à votre vie privée, et menace de diffuser la vidéo si vous ne versez pas une importante somme d'argent208,209.

De plus, pour éviter tout « fraudeur romantique en ligne », nous vous recommandons de ne pas tomber amoureux à travers l’écran de l’ordinateur. Plutôt, rencontrez cette personne, ne serait-ce que pour un café. Au final, une relation entre deux personnes fonctionne grâce à l’alchimie physique et non pas juste à travers un échange de mots via écrans interposés.
Many other dating sites charge for their services and we think that a true love should be 100% free. flirty9.com is a 100% free online dating site and we promise to never charge for any service to any member. No hidden charges, no credit card required, no money back offers, no gimmicks. Find singles within a few miles from you who are anxious to meet you.
La question, c’est de savoir si ça marche vraiment, ou pas, n’est-ce pas? Impossible à dire, pensez-vous sûrement. Comme moi, d’ailleurs, jusqu’à ce que j’assiste à la conférence d’ouverture de l’événement CHI 2018, qui se tient toute la semaine au Palais des Congrès de Montréal. Le conférencier était nul autre que Christian Rudder, cofondateur d’OkCupid, un site de rencontres américain qu’il a vendu en 2011 à IAC, détenteur du site Match.com, pour la somme de 90 M$ US. Et le moins qu’on puisse dire, c’est qu’il avait des données renversantes à partager avec nous...
×